Notre adresse

Quartier : Ndjari au sein du Ministère de l'Aménagement de Territoire, du Développement de l'Habitat et de l'Urbanisme

Ville : N’Djamena

Ministère de tutelle : La Société est placée sous la tutelle du Ministère de l'Aménagement de Territoire, du Développement de l'Habitat et de l'Urbanisme (MATDHU)

BP : 436 Tél. (+235) 65 73 77 46 / 95 23 88 25

Qui sommes nous ?

La Société de Promotion Foncière et Immobilière en abrégée, SOPROFIM, est une grande institution placée sous-tutelle du Ministère de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme (MATDHU). Elle a pour objectif de produire des parcelles viabilisées et des logements à caractère social et économique en vue de satisfaire la demande du plus grand nombre de ménages, d’entreprendre et de mener toute initiative concourant à la promotion de l’habitat sur toute l’étendue du territoire national.

Un accompagnement du premier contact jusqu'à la livraison du bien.

SOPROFIM accompagne ses clients tout au long de leur processus. Chacun bénéficie d’un suivi personnalisé durant les différentes phases de son projet. Nous vous conseillons sur les xxx.

SOPROFIM propose aussi des solutions de gestion locative grâce à un accord établi avec des agences locatives en charge de la gestion du bien.

Définir un projet

  1. Acheteur

Condition d’acquisition

  • Être de nationalité Tchadienne ou résident(e) ;
  • Être salarié(e) et domicilié(e) dans une banque ou avoir d’autres ressources financières vérifiables. Et également :

Pour les logements :

Avoir versé au moins 15% du coût du logement sur plan et le solde sera payé par crédit bancaire ou d’autres ressources financières.

Pour les parcelles viabilisées :

Avoir versé 50% du prix de la parcelle dans un délai n’excédant pas 2 semaines à compter de la date de la réception de l’ordre de recette et le solde sera payé en six mois à partir de ladite date.

  1. Promoteurs immobiliers/Investisseurs

Garanties

Pour nos différents partenaires (investisseurs), nous apportons les garanties suivantes :

  • Hypothèque des terrains et des logements à construire au profit de l’investisseur ;
  • Ouverture d’un compte séquestre pour accueillir les versements des acquéreurs des parcelles et des logements ;
  • Recours au Fonds de Solidarité Africain, aux Banques et autres institutions financières.